Photo du profil de Vivre Mieux
Propriétaire de la Boutique Vivre Mieux

Filtre à osmose inverse – Hydropure

129,00

Acheter chez Vivre Mieux

Une filtration de l'eau extrêmement efficace, basée sur un principe mécanique, sans produit ou traitement chimique.


Expédié de : France

Boutique Vivre Mieux
Catégories: ,

Description

Boire une eau exempte de pollution chimique et bactérienne ?

Oui, c’est possible, grâce au principe d’osmose inverse.

Les produits chimiques les bactéries et les minéraux nocifs pour la santé sont filtrés très efficacement par les filtres à osmose inverse, tout en limitant les gaspillages d’eau comparé à d’autres systèmes de filtration.

L’osmoseur élimine jusqu’à 90% des minéraux. L’eau filtrée présente alors une minéralisation proche de celle des eaux de sources, idéale pour la santé.
Il permet de filtrer jusqu’à 99% les nitrates, le calcaire, les bactéries, le chlore, les pesticides, les COV, les métaux et les produits chimiques.

Le filtre à osmose inverse CP-35 permet de produire de 35 litres par jour (à 2,1 bars et 5 °C) à 190 litres par jour (à 4,5 bars et 25 °C) d’eau filtrée. Le débit moyen est estimé à 3 à 5 litres / heure.

Il est facile et rapide à installer. Il ne nécessite pas de perçage du plan de travail.

Qu’est ce que l’osmose inverse ?

L’osmose inverse, une technique efficace et économique de purification de l’eau.
C’est une technologie “naturelle” basée sur un principe, appelé l’Osmose, mis en évidence en 1748 par Jean Antoine Nollet, physicien français. Son application technique, l’Osmose inverse, a été développée aux U.S.A. par l’université de Californie et de Floride au milieu des années 1950 pour dessaler l’eau de mer et les eaux saumâtres.
Elle est devenue la méthode la plus performante de purification de l’eau.
Le principe technique s’appuie sur le phénomène de diffusion, appelé principe d’osmose, qui se produit quand deux solutions de concentrations moléculaires différentes se trouvent séparées par une membrane semiperméable, laissant passer le solvant et non la substance. La différence de niveau entre les deux liquides exprime la pression osmotique. Cette pression varie suivant la masse moléculaire et la concentration des solutions en présence. En appliquant une pression mécanique extérieure sur la solution chargée en polluants, une partie de celle-ci traversera la membrane en se débarrassant de ses polluants. C’est ce que l’on appelle l’Osmose inverse

Quels sont les polluants retrouvés généralement dans l’eau du robinet ?

Résidus de médicaments
Les résidus de médicaments, de contraceptifs et d’antibiotiques particulièrement ont été détectés dans les installations de traitements des eaux usées et dans la ressource en eau non-traitée de beaucoup de pays européens.

Nitrates
Les nitrates sont généralement d’origine agricole. Malheureusement, leur présence dans l’eau est en progression constante. L’effet néfaste est lié à la conversion de nitrate en nitrite dans l’organisme, ce qui interfère avec la capacité du sang à transporter l’oxygène.

Pesticides
Les pesticides (ou autres produits phytosanitaires) ont pour objectif commun de « protéger » les végétaux contre les organismes nuisibles et de détruire les végétaux dits indésirables. Les pesticides, les insecticides et les herbicides sont à l’origine d’une large pollution de l’eau. Les pesticides pénètrent dans notre organisme par voie orale, respiratoire ou cutanée. Le lien entre la dégradation de l’environnement et une mauvaise santé est clairement démontré.

Bactéries
La désinfection de l’eau par le chlore et par l’ozone élimine les germes dangereux. De nombreux contrôles sont effectués régulièrement. Néanmoins, on peut constater des contaminations accidentelles et saisonnières. L’eau tirée des puits appartenant à des particuliers ou des sources dans la nature peut contenir des bactéries. La plus fréquente des infections est celle provoqué par Escherichia coli. Elle se manifeste par des nausées, de la diarrhée, de la colique et une fièvre légère.

Plomb et métaux lourds
L’eau, en passant par des tuyaux en plomb, va dissoudre de très faibles quantités de ce métal, qui vont rester dans l’eau sous forme ionique. Cette pollution est amplifiée par plusieurs facteurs : le pH faible (cas des eaux douces), la température, le temps de stagnation, la longueur des tuyaux. Même absorbé en petites quantités, le plomb peut être nuisible, surtout pour les fœtus, les bébés et les jeunes enfants.

Tartre
Le tartre dans les conduites d’eau est le résultat de la précipitation du calcium et du magnésium dissouts, sous forme de carbonate ou, plus rarement, de sulfate. Le tartre peut fournir un environnement idéal pour la croissance des bactéries comme la légionellose.

Chlore
Depuis 1911, le chlore sert à désinfecter l’eau de consommation. Il détruit les bactéries et les virus nocifs. En application du plan Vigipirate, la dose de chlore dans le réseau a été multipliée par trois, passant ainsi à 0,3 mg par litre avec un résiduel au robinet de 0,1 mg par litre. Le chlore peut être absorbé par inhalation ou par ingestion. Il irrite la peau, les yeux et le système respiratoire. Ces effets ne sont pas susceptibles de se développer à la concentration en chlore normalement trouvé.

Caractéristiques du filtre à osmose inverse Hydropure CP-35

Le kit d’osmose inverse sur évier Hydropure CP-35 est composé de :

  • Un osmoseur direct CP-35
  • Un adaptateur femelle à visser au bout du robinet de l’évier
  • Une membrane pour osmoseur 50 GPD
  • Un préfiltre charbon actif et KDF avec 2 connecteurs rapides 1/4″ (6.35 mm)
  • Une bague mâle/mâle pour visser l’adaptateur du filtre sur un robinet disposant d’un filetage femelle
  • Une notice

 

Dimensions de l’appareil : 39 x 14.5 x 14 cm

Poids : 500 gr (à vide)

 

Valeurs moyennes de filtration constatées
(pour une filtration à osmose inverse, avec une membrane TFC neuve, pression de 4,5 bars et température de 25°C)

Paramètre

Réduction

Aluminium

93-98%

Argent

93-98%

Arsenic (III)

50-80%

Arsenic (V)

93-98%

Baryum

93-98%

Bore

50-70%

Cadmium

93-98%

Calcium

93-98%

Cuivre

93-98%

Fer (II) 2

93-98%

Magnésium

93-98%

Manganèse (II) 2

93-98%

Mercure

93-98%

Bicarbonates 90

95%

Borates 30

50%

Chlorures 90

95%

Chromates 85

95%

Cyanures 90

95%

Fluorures 90

95%

Nitrates 85

90%

Phosphates 93

98%

Sulfates 93

98%

TDS (Minéralisation globale) 94

98%

Avis

Il n’y a pas encore d’avis

Soyez le premier à commenter “Filtre à osmose inverse – Hydropure”